Shama, une révélation dans le showbiz

Révélation dans le showbiz

Shama, la fine fleur de la musique marocaine qui fait sensation !

 

Le monde du showbiz marocain en particulier et africain en général va devoir retenir dans sa playlist les sonorités de cette nouvelle perle qui affiche de grandes ambitions. D’une allure fière, Shama est de ces valeurs musicales qui s’affirment par leur immense talent en dépit de leur fraîche jeunesse. La grosse qualité de son single « Salam Aleykoum » qui est désormais disponible sur les différentes plateformes musicales est un témoignage éloquent de ce que nous réserve l’artiste en cette année 2019.

 

L’histoire de Shama épouse bien le célèbre adage qui proclame qu’ « Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années ». Née à Casablanca en 1995, plus précisément à Hay Mohammedia, connu pour être un véritable vivier d’où émergent des talents artistiques, la jeune vocaliste est issue d’une famille où la musique occupe une place de choix au quotidien. Avec notamment un père musicien professionnel, Shama est facilement dominée par une passion nourrie pour la musique, surtout dans un environnement familial bercé par les belles mélodies. C’est dans cette atmosphère si gaie et ambiancée que Shama va puiser les premiers rudiments susceptibles de nourrir sa passion pour une future vie d’artiste. Très tôt, elle entame d’animer par les chants les manifestations culturelles à l’école, et lors des cérémonies familiales. Ses parents étant convaincus de son potentiel artistique ne tarderont pas à l’inscrire dans des Associations de la Maison des Jeunes Hay Adil à Casablanca. Ici notamment, Shama participe aux colonies de vacances ainsi qu’à plusieurs événements dans tout le Royaume du Maroc, multipliant ainsi les expériences tout en gagnant la confiance des aînés. Son passage au lycée Okba en 2013 à Hay Mohammedia la confirme parmi les plus belles voix du Club musical. En 2016, à la Faculté, son dynamisme au sein de la chorale et les nombreuses expériences lui permettront de peaufiner davantage son art. En effet, la participation à des manifestations et tournées plus relevées lui permettent d’écumer des scènes professionnelles et d’acquérir d’importantes connaissances artistiques. En 2018, Shama décide de s’affranchir pour tracer sa propre voix avec comme défi, la découverte de la tradition marocaine dans sa riche pluralité.

Un talent à suivre de près

24 printemps à peine révolus, c’est au moyen d’un voyage fascinant que Shama entreprit de découvrir la richesse culturelle de son pays. Parcourant tour à tour les différentes régions du Royaume chérifien, elle tombe en admiration pour une tradition marocaine plurielle et multi-influence. Totalement conquise, elle décide d’en faire le véritable bréviaire de sa démarche musicale. Si sur scène, Shama arbore des accoutrements qui mêlent tradition et modernité, il n’en est pas moins de son style musical qui ambitionne de promouvoir le riche patrimoine culturel marocain. Du Gnaoua connue comme étant une belle musique dont les origines remontent principalement aux descendants d’esclaves, rassemblés dans des confréries musulmanes mystiques dans lesquelles la transe joue un rôle important, en passant par la Reggada amazigh, et le Taktouka sans oublier surtout le Mulhouse qu’elle agrémente avec d’autres apports musicaux tels que le blues et le jazz, la jeune pépite de la musique marocaine plonge son talent dans un cocktail séduisant pour offrir à son auditoire une musique de fusion. Laquelle se propose d’aller à la conquête de l’universel. Une chose est sûre, le monde musical peut compter désormais sur cette nouvelle perle dont les sonorités vont régaler plus d’un. En témoigne déjà son nouveau single « Salam Aleykoum » qui tourne en boucle sur les différents médias.

Par Cir-Raoul HOUNGBEDJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *