3e édition du Salon International des Arts et de la Culture à Marrakech

3E ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL DES ARTS ET DE LA CULTURE À MARRAKECH

FORTE MOBILISATION DU PUBLIC POUR UNE GRANDE EXPOSITION QUI RACONTE L’HISTOIRE DU MONDE

La 3ème édition du Salon International des Arts et de la Culture goupillée par l’Association « Dialogue des Arts Contemporains » a connu une mobilisation inédite des passionnés de l’art dans la ville de Marrakech. Ouverte le 12 avril dernier, à la faveur d’un vernissage à l’hôtel Palm Plazza, la grande exposition qui constitue l’activité majeure du Salon, reste accessible au public jusqu’au 30 avril 2019.

Une cinquante de toiles pour raconter l’histoire du monde. Ainsi peut être résumé la 3ème édition du Salon international des Arts et de la Culture de Marrakech organisée par l’Association Dialogue des Arts Contemporains. Telle une mosaïque, qui rassemble les œuvres de plusieurs peintres aux styles différents les uns des autres, sélectionnés dans plusieurs pays de la planète et qui dépeignent notre vécu quotidien, cette exposition qu’abrite l’hôtel Palm Plazza de Marrakech a de quoi nourrir notre conscience.

La France, le Maroc, l’Algérie, le Sénégal, Congo démocratique, la Chine, le Hong Kong, Bénin, l’Italie, l’Espagne, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, sont les 13 pays représentés à cette exposition. Une forte représentativité qui confirme une fois de plus la vocation de « l’Association Dialogue des Arts Contemporains », d’apporter une plus-value conséquente au rayonnement artistique et culturel à l’échelle africaine et mondiale, en promouvant les talents et sensibilisant les jeunes à l’art et la formation artistique.

Des activités intéressantes et participatives

Le Salon s’ouvre par un vernissage qui a mobilisé un nombre impressionnant de passionnés des arts et de la culture. Un moment pour les organisateurs de dévoiler la mouture de cette édition qui, en dehors de l’exposition artistique avait également proposé des ateliers d’art plastique et de calligraphie, une conférence sur l’art et de la musique notamment assurée par la jeune vedette de la chanson marocaine Fatiha Hajji.

Véritable moment d’échange et de partage, la conférence sur l’art aura permis aux uns et aux autres de redéfinir la place de l’art dans le contexte mondial. En effet, pour les participants, il est une réalité regrettable que les nombreuses préoccupations des Etats ne leur permettent pas toujours de hisser l’art et la culture au rang de priorités. Loin d’émousser les ardeurs de l’« Association Dialogue des Arts », elle a plutôt profité de cette occasion pour décerner des attestations de mérite aux différents participants, afin de les encourager dans leur vocation artistique.

Faut-il le rappeler, l’« Association Dialogue des Arts » qui s’est réjouie d’avoir réussi l’organisation de cette 3ème édition du Salon s’était déjà illustrée par plusieurs expositions pas des moindres dont notamment, la « Rencontre Internationale des Arts contemporains » organisée à l’occasion de la Cop 22 à Marrakech, en novembre 2016. A en croire l’un de ses fondateurs, Abdelaâli Benchekroun, pour réussir le pari de cette année, l’association a dû miser sur des relations partenariales avec des institutions concernées par le secteur de l’art, la culture et la gestion de la ville telles que, la Direction Régionale de la Culture, le Conseil de la ville de Marrakech et le Conseil de l’Arrondissement du Guéliz, ainsi qu’un certain nombre de partenaires privés.

Par Cir-Raoul HOUNGBEDJI

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *