Le CCA Maroc assure le Hammam pour 300 migrants à Casablanca

Pour améliorer leurs conditions de vie en hiver

Le CCA Maroc assure le Hammam pour 300 migrants à Casablanca

Dans l’après-midi du samedi 5 janvier 2019, 300 migrants subsahariens du camp en face de la gare Oulad Ziane de Casablanca ont bénéficié de tickets d’accès pour s’assurer les services du Hammam, gage d’une bonne hygiène et de protection en ces temps d’hiver. Aux commandes de cette opération saluée par tous, le Centre Culturel Africain du Maroc sis à Agdal à Rabat qui était appuyé par de nombreux partenaires.

 

Permettre aux migrants subsahariens résidant sur le sol marocain d’avoir accès à des conditions de vie idoines et surtout de protection, en ces temps d’hiver effroyable. C’est ainsi que pourrait être résumé l’objectif de cette noble démarche des responsables du Centre Culturel Africain du Maroc sis à Agdal à Rabat.

Christian Adda est le Directeur du Centre Culturel Africain sis à Rabat. Il soutient que « l’exposition des migrants aux nombreux facteurs de risques liés à leur survie est connue de tous, cependant très peu de personnes leur viennent en aide. Du coup, ils sont livrés à eux-mêmes et sombrent dans la détresse, ce qui interpelle la conscience collective et notamment cette structure que nous sommes et qui a de tout temps pris à bras-le-corps la question migratoire ». En effet, ils sont nombreux à vivre dans des conditions exécrables dans ce camp à ciel ouvert sis au quartier Oulad Ziane de Casablanca ! Par ces temps d’hier, ces migrants subsahariens manquent de couvertures et de vêtements adaptés à cette période sensible. Pire, ils sont très peu à pouvoir s’offrir les services d’un Hammam compte tenu du coût relativement hors de la portée de leur bourse. C’est en cela que l’action menée par le Centre Culturel Africain qui a à cœur la question du bien-être et de l’intégration sociale des migrants est saluée par tous les bénéficiaires qui n’ont ménagé aucun effort pour se ruer aux portes du Hammam retenu à cet effet et situé aux encablures du camp d’Oulad Ziane.

Une opération réussie

Déjà dans la matinée, en attendant l’opération proprement dite, une équipe du Centre Culturel Africain s’est rendue au Camps où logent les migrants dans des tentes précaires, afin de rencontrer les différents responsables des sept communautés qui y vivent dans le but de leur transmettre les 300 tickets donnant droit au Hammam. L’accueil à eux réservé par les migrants était des plus conviviaux, vu tout l’intérêt que revêt une telle opération pour les habitants du camp. A en croire Abdoulaye, « chaque communauté a bénéficié d’un même nombre de tickets, afin de faire profiter au maximum de personnes dans la transparence ». Faut-il le souligner, 200 autres migrants ayant également effectué le déplacement sur les lieux ont également bénéficié systématiquement des services du Hammam. Surplace, au Hammam, chaque migrant avait également eu droit au savon. Une fois après le bain, chacun récupère son ticket laissé entre temps au guichet d’entrée, afin de s’assurer l’accès au dîner-spectacle prévu dans la soirée, à la salle omnisport de Ouled Ziane à Casablanca.

Par Cir-Raoul HOUNGBEDJI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *